31/05/2016

La conférence permanente Loire est sur le pont

Installée le 31 mai 2016 par Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, la conférence permanente Loire est composée de 19 membres.

Formée par des représentants de l'ex-commission du débat, de l'ex-comité citoyens du débat, des élus métropolitains et des personnes de la société civile, elle a été constituée à partir de quatre collèges et validée par 24 maires. Ses membres sont bénévoles, ils sont désignés pour deux ans.

19 membres au travail

Ils sont 19, engagés bénévolement pour suivre les 30 engagements. Découvrez-les.

Cinq élus métropolitains

Trois d'entre eux étaient déjà membres de la commission du grand débat.
Fabrice Roussel, vice-président de Nantes Métropole en charge du dialogue citoyen, de la proximité, coopérations métropolitaines – Tourisme – Equipements culturels d'intérêt métropolitain. Maire de la Chapelle-sur-Erdre, ancien membre de la commission du débat
Gérard Allard, vice-président de Nantes Métropole en charge du développement économique des territoires, Maire de Rezé, ancien membre de la commission du débat, ancien membre de la commission du débat
Alain Robert, vice-président en charge des grands projets urbains – Grands équipements autres que ceux culturels et sportifs, Adjoint à l'urbanisme de la ville de Nantes
Deux élus métropolitain rejoignent la conférence
Jean-Guy Alix, membre du bureau métropolitain, Maire de Sainte-Luce-sur-Loire
Alain Vey, membre du bureau métropolitain, Maire de Basse-Goulaine

Trois membres de la commission du grand débat « Nantes, la Loire et nous »

La commission du grand débat « Nantes, la Loire et nous » était composée de huit membres dont cinq personnalités proposées par les groupes politiques. Pour rappel, le 11 septembre 2015, la commission du débat remettait à la présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, et aux 24 maires, le rapport final avec 25 préconisations. Trois d'entre eux ont souhaité intégrer la conférence permanente Loire.
Philippe Audic, retraité du secteur développement économique, Président du conseil de développement, habitant Nantes
Martine Staebler, géographe, retraitée du secteur de l'urbanisme, habitant Malville
Elise Roy, architecte urbaniste, habitant Nantes

Trois membres du comité citoyen du débat

Un comité citoyen de 24 membres avait été constitué à l'occasion du grand débat, composé pour moitié de Nantais, pour moitié d’habitants des autres communes. Il a travaillé sur les quatre thèmes du débat, pour émettre un avis final à la commission du débat. Sur les 24 participants, trois d'entre eux ont souhaité d'intégrer la conférence permanente Loire.
Antoine Rodat, professionnel en logistique
Monique Boutrand, ancienne cadre administratif
Eric Perraud, photographe professionnel

Huit acteurs issus du débat

Le grand débat « Nantes, la Loire et nous » proposait plusieurs modes d’expression pour que chacun puisse contribuer. Les acteurs organisés (association, collectif, entreprise, collectivité) pouvaient remplir des cahiers d’acteurs et participer à des séminaires d’acteurs, les experts ou entrepreneurs de projets pouvaient être entendus lors d’auditions publiques par la commission du débat qui a choisi les experts qu’elle souhaitait entendre. Au total, ce sont environ 40 000 personnes qui ont suivi le débat, avec une implication particulière de 5 000 d’entre eux. Huit d'entre eux ont intégré la conférence permanente Loire.
Jean-Pierre Chalus – Grand Port Maritime Nantes Saint Nazaire
Bernard Richeux – Collectif des associations nautiques de la métropole nantaise
Philippe Boisdron – Union Fluviale et Maritime de l'Ouest
Jean Pierre Peyon – Collectif des associations du patrimoine industriel et portuaire
Marc Lefèvre – Collectif Transports
François Prochasson – Coordination Ville Mer Fleuve
Claudine Raillard-Clément – Ecopole CPIE
Jean Bourdelin – UFC Que choisir

Veiller à la bonne réalisation des 30 engagements

Conformément à la délibération adoptée par le conseil communautaire du 15 décembre 2015, Nantes Métropole confie aux membres de la Conférence Permanente Loire la mission principale de veiller à la bonne réalisation des 30 engagements portés par les élus métropolitains suite au grand débat « Nantes, La Loire et nous ».
Elle organise pour le compte des acteurs et citoyens la fonction de « droit de suite », c'est à dire :

  • Vigilance via un droit d'interpellation et le suivi évaluatif des réalisations,
  • Consultation pour soutenir et améliorer les actions prévues, mobilisant à la fois expertises et ressources des membres,
  • Relais vis-à-vis des acteurs locaux et des citoyens.

Instance de dialogue citoyen, à ce titre, elle entend soutenir :

  • La transparence en tant qu'espace de restitution
  • Le dialogue par sa dynamique collective et délibérative
  • L'efficacité pour structurer l’action et l'enrichir
  • La probité dans une perspective d’intérêt général

Elle instaure dans son fonctionnement des modalités de dialogue et de co-construction ouvertes, permettant à tous et toutes d'investir également « le droit de suite » et de faire connaître leur expertise et savoir-faire dans la mise en œuvre des engagements Loire. Concrètement, elle pourra inviter acteurs et citoyens à venir participer aux travaux de la Conférence (au sein des commissions), organisera une restitution publique annuelle.

Son travail sera relayé sur le site internet dédié du débat : www.nanteslaloireetnous.fr

La conférence permanente, comment ça marche ?

Ses membres vont avoir des temps de rencontres et d'information en plénières et de travail plus approfondis en commissions avec l'appui de la Mission Loire, qui en assure le secrétariat général et qui a été créée spécialement à cet effet.
Ses membres produiront un rapport annuel sur l'avancée des engagements Loire, un avis sur le programme annuel, identifieront les actions pouvant faire l'objet de démarches citoyennes et de co-construction.
Le rapport fera l'objet d'une restitution publique ouverte aux acteurs et citoyens et d'une diffusion sur le site internet dédié.

Son calendrier de travail

3 temps principaux chaque année
Au printemps : revue de projet des actions programmées par la Collectivité, focus sur quelques actions.

  • formulation d'un avis
  • travail en commissions (2) se réunissant pour approfondir certains actions et pouvant être ouvertes à d'autres acteurs pertinents.

En septembre : préparation du rapport et les modalités de restitutions publiques
En novembre : présentation du rapport annuel, mise en valeur de certaines actions et porteurs de projets, ouverture à un éclairage particulier via un grand témoin

Commenter