La Loire, patrimoine écologique à préserver

L'essentiel

Pour améliorer la qualité de l’eau, Nantes Métropole va élargir l’action « Zéro phytosanitaire » dès 2016 à ses partenaires et aux communes de l’agglomération. Elle réalisera dès 2016 des bassins de stockage et de restitution limitant le rejet d’eaux usées et engagera des travaux de restauration de la Chézine et des marais de l’Erdre.

D’ici 2017 plusieurs inventaires participatifs de la biodiversité seront menés. La métropole coproduira avec les habitants deux plans de gestion de sites métropolitains sur la Petite-Amazonie et sur l’île de la Motte à Indre. Des appels à projets seront lancés sur des initiatives innovantes issues du débat : « Mange Loire », « Jardins Flottants », « Gens d’eau ». Nantes Métropole engagera aussi dès 2016 la conception d’un programme de découverte, d’éducation et de sensibilisation autour de la Loire pour les scolaires et habitants de l’estuaire. Une nouvelle application numérique « Connaissance de la Loire » rassemblera de multiples informations sur le fleuve.

Lire la suite

Nos engagements pour la loire

Le calendrier des engagements

D'ici 2017
  • Etudier le potentiel hydrolien de la Loire
  • Etendre l’intervention de la cellule Opérationnelle de Prévention des Risques à l’estuaire
  • Elargir l’action « Zéro phytosanitaire »
  • Création du bassin de stockage et de restitution du Maquis de Saffré
  • Réalisation des travaux de restauration de la Chézine et des marais de l’Erdre
  • Instaurer des temps « vigilance écologique et qualité de l’eau » à la Commission Consultative des Services Publics Locaux
  • Concevoir un programme de découverte et d’éducation et de sensibilisation autour de la Loire (scolaires et habitants)
  • Réaliser des inventaires participatifs de la biodiversité
2017-2020
  • Inscrire l’exigence d’équilibre économie - écologie au sein du PLUm et du SCOT
  • Inscrire l’exigence d’équilibre économie – écologie dans la révision du SAGE de l’Estuaire de la Loire
  • Mettre à l’étude un programme Loire Aval
  • Co-produire avec les habitants deux plans de gestion de sites métropolitains : Petite Amazonie et Île de la Motte
  • Mettre à l’étude la faisabilité de plusieurs initiatives innovantes issues du débat
2020..
  • Mettre en œuvre un projet alimentaire territorial valorisant les productions locales
  • Engager les premières étapes du programme Loire Aval

À noter

Nantes Métropole a vocation à soutenir le Grand Port Maritime (G.P.M.) Nantes Saint-Nazaire – 4e port français, 1er port de la façade atlantique et donc acteur essentiel sur la Loire. À ce titre Nantes Métropole en accord avec le GPM va préparer une charte Métropole-Grand Port permettant de travailler ensemble à la prise en compte de plusieurs enjeux identifiés par le débat dont les enjeux urbains et portuaires, le développement de l’offre de services comme le barging, l’amélioration de l’accueil des paquebots.

Commenter
  • Olivier
    Le 28/01/2017 à 21:46

    - Les ports de la Loire et de ses affluents sont les éléments de patrimoine concret les plus répandus témoignant de l'ancienne marine et de ses rôles. Ils sont les "monuments de la marine de Loire".
    Nous proposons d'en constituer un réseau interprétatif du patrimoine fluvial ligérien, étapes multiples d'un itinéraire culturel, parcours de découverte à l'échelle de l'ancien bassin de navigation, Loire et affluents.
    Interface entre la navigation, ses bateaux et les pays riverains et arrière pays voisins, les ports sont le révélateur de l'importance de l'ancienne marine et des activités économiques de bord de rivière (vignobles, forges, fours à chaux ... négoce urbain...). Au-delà, ils témoignent d'avant pays parfois très lointains et de leurs produits (sucre...), via le relais des ports maritimes.

    Les ports sont les plateformes indiquées d'introduction à un patrimoine fluvial largement conçu, dont celui des héritages des activités riveraines, retrouvant ainsi au plan culturel et touristique un rôle territorial et régional.
    Leur interprétation comme monument fluvial, dans leur site et architecture et comme interface de la marine et des héritages riverains et lointains, est donc à produire. Une médiation in situ, par panneaux et QR codes en est le moyen, indiquant aussi les autres ressources patrimoniales locales et de pays.
    Les sites et localités de "ports-musées", là où un musée, site d'interprétation du patrimoine fluvial, Maisons de Loire aussi, voisinent avec un port de Loire et on rivage, serviraient dans leur section fluviale, de pôles d'initiative et d'animation.
    Cette proposition de valorisation des ports est dans la logique des efforts déjà consentis à leur sauvegarde et restauration.

    Elle s'appuie sur des études universitaires, sur les travaux du CORELA, de la DREAL Centre, de la Mission Val de Loire. Cette démarche concrète que nous avons aussi illustrée par des animations à Ancenis (2012), Montjean (2013), Chalonnes (2014), connait par ailleurs, déjà bien des essais et réalisations au fil du fleuve.
    Questions toutefois de leur qualité documentaire, qui doit privilégier les aspects locaux et régionaux de l'interprétation, tout en s'appuyant sur une certaine problématique commune. Proposition d'une structuration inter sites ainsi que de la mise au point d'une nécessaire charte graphique.

    Question des "liens" inter sites portuaires pour produire et faire fonctionner en synergie une dynamique de réseau. Une structure de coordination et de développement du réseau, d'échange des expériences et d'animation conjointe, de gestion, serait à créer et organiser.
    Elle serait, par la large interface patrimoniale que représente la multitude des ports, un axe majeur de valorisation du patrimoine fluvial du bassin de la Loire.
    Dossier avec iconographie sur demande (courriel)

    - Créer un Forum de la recherche ligérienne", dont le fondement et l'originalité seraient un "amalgame" recherche universitaire / terrain associatif et sites de patrimoine ligérien, ainsi du cas des Bateliers du Cher.
    Outre l'intervention de François Beaudouin, conservateur du patrimoine ayant permis la construction de l'authentique réplique du scute de travail fluvial "Dame Périnelle", Gérard Labruyère a réalisé des recherches documentaires appliquées au "Pillard" (bateau de charge du Cher).
    Un partenariat recherche / associations est à développer, permettant de réaliser des états scientifiques poussés des lieux patrimoniaux, d'exprimer des demandes croisées d'études universitaires et associatives, d'offrir des pratiques nautiques d'initiation des étudiants au milieu fluvial et au bateau.

    Une méthodologie à fonder sur des esquisses de programmes d'étude, tant locales que d'échelle bassin fluvial. Un contexte incontournable est la pluralité de la recherche institutionnelle, entre recherche universitaire, recherche des "ZAL" Zone Atelier Loire, des chantiers de fouilles du Ministère de la culture (de ses SRA et du DRASM), de l'INRAP et des rôles de la Mission Val de Loire, de ses chargés de mission et de son "Conseil scientifique et professionnel", de la Chaire Unesco Fleuves et patrimoine, du rôle du Plan Loire.
    Il semble que les relations actuelles relèvent plus du voisinage que d'un partenariat coordonné et réfléchi. Nécessité d'un Comité scientifique, chaîne de coordination ligérienne de la recherche, partenaire des institutions, et des sites, musées et associations patrimoniales.

    Un fondement conceptuel commun est apparu, l'interférence nature fluviale / homme, société, culture via l'anthropisation du fleuve, que deux colloques-séminaires illustrent cette année :
    - rencontre "Patrimoine naturel, patrimoine culturel : quelles ambitions partagées ?", organisé par la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels et son Centre de ressources Loire nature, en partenariat avec Val de Loire mission patrimoine mondial et le Plan Loire, à Tours-Villandry-Bréhémont les 22 et 23 juin 2016.
    - rencontre "L'anthropisation comme fondement de l'anthropocène", colloque à l'Université d'Angers les 17 et 18 novembre 2016, en lien à la Chaire Unesco "Fleuves et patrimoine", avec des applications fluviales, Loire et Sénégal.

    Pour un "Forum de la recherche" : une rencontre informative et de coordination de la recherche ligérienne est nécessaire, avec constitution d'une liaison, outil de bassin transversal aux structures de recherche évoquées plus haut, y compris associatives. Nous proposons qu'elle fasse l'objet d'un atelier, dans le cadre d'une première réunion inter universitaire de bassin (Nantes, Angers, Tours, Orléans, Dijon ...).
    Attendant (courriels) des remarques et propositions sur le contenu de cette fiche, nous vous proposons une réunion préparatoire à ces projets en avril 2017, suite logique des rencontres de Tours et de Savonnières / Cher.

    Philippe CAYLA philippe.cayla.88.49@wanadoo.fr 02 41 39 06 31
    Florent GODELAINE florent.godelaine.pdl@gmail.com

    Lire tout le commentaire
    Aucune réponseRépondre