Retour sur le grand débat

Nantes, la Loire et nous, un grand débat citoyen

Comment imaginer l’avenir de la Loire? Nantes Métropole a organisé pendant plus de huit mois, d’octobre 2014 à mai 2015, un grand débat citoyen avec les habitants et les acteurs de la métropole. 

Pourquoi un grand débat sur la Loire?

Fleuve sauvage, la Loire a tenu un rôle majeur dans le développement de la cité nantaise. L’histoire de Nantes et son agglomération est donc intimement liée à celle de la Loire et de l’estuaire. Sur 47 km et 110 km de rives, le fleuve traverse 14 des 24 communes de l’agglomération nantaise. Et toutes les communes d’une façon ou d’une autre avec ses affluents vivent avec la Loire. Elle est dans le cœur des habitants. Durant la démarche “Nantes 2030”, démarche participative et prospective initiée en 2013 par Nantes Métropole, les habitants ont dit que la Loire était un symbole fort de la métropole. Pour autant l’histoire a éloigné la Loire de notre quotidien et du centre ville de Nantes en particulier. Dans le cœur d’agglomération, les grands projets en cours ou à venir se pensent avec la Loire: CHU, Rezé Les Isles, Île de Nantes, Bas-Chantenay, Petite-Hollande... Sur ces rives, 200 hectares sont à reconquérir. 

Nantes, la Loire et nous, un grand débat citoyen

La Présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, a proposé avec les 23 autres maires de l’agglomération d’organiser un grand débat autour de la Loire et de ses usages. Le 27 juin 2014, les élus du conseil métropolitain ont voté à l’unanimité pour cette proposition. Le principe d’un grand débat était acté, il a été officiellement ouvert le 17 octobre 2014.Son nom: Nantes, la Loire et Nous. Les différentes modalités de participation ont favorisé la diversité des expressions et des visions pluralistes par la production d’avis citoyens et experts.

Retour en images sur le grand débat

Voir le film de synthèse du grand débat version longue

Voir le sujet version courte synthèse du grand débat

NANTES, LA LOIRE ET NOUS: UN DÉBAT EN 4 THÈMES

Quatre grands thèmes ont été définis: les usages de la Loire; sa vocation économique et écologique; la mobilité et les franchissements; enfin, la qualité et l’attractivité du cœur de la métropole

LA LOIRE DES PRATIQUES ET DES USAGES

La Loire offre une pluralité d’usages, de pratiques et de fonctions héritées de son histoire et de sa vocation maritime. Le débat devait éclairer comment approfondir cette vocation et ces dimensions. Comment cultiver la dimension nautique du fleuve, en valorisant le patrimoine maritime et fluvial et en développant les usages festifs sur les rives et sur l’eau, les déplacements à pied et à vélo sur les berges?

LA LOIRE, ESPACE ÉCONOMIQUE, ESPACE ÉCOLOGIQUE

La Loire a permis de développer des activités économiques et touristiques. La Loire est aussi un espace écologique d’une grande richesse et d’une intense diversité. Le débat devait permettre d’éclairer les tendances à promouvoir sur les activités maritimes et économiques en s’assurant de leur compatibilité et leur durabilité au regard des exigences écologiques et environnemental

LA LOIRE, LA MOBILITÉ ET LES FRANCHISSEMENTS

Que l’on y habite, qu’on y travaille, ou qu’on souhaite simplement venir dans le centre de Nantes, la question de l’accès au cœur de la métropole et des franchissements de Loire était posée, tout comme celle de la mobilité dans son périmètre. Le débat devait permettre d’imaginer les meilleures solutions pour cette mobilité dans le respect des valeurs du développement durable.

LOIRE, COEUR DE LA MÉTROPOLE, ATTRACTIVITÉ ET QUALITÉ URBAINE

Le débat avait pour objectif de donner des avis sur l’importance et la qualité des espaces publics, leur relation à la Loire, l’aménagement des berges et des espaces de la Loire “comblée”

40000 personnes ont suivi le Grand Débat

Le débat « Nantes, la Loire et nous» a duré huit mois. Il a été suivi par 40000 personnes, très majoritairement habitants de l’agglomération nantaise, avec une implication particulière de 5000 d’entre elles. Il s’est fait sous différentes formes, pour permettre à toute personne de trouver le meilleur moyen de participer et d’exprimer son point de vue, en favorisant l’innovation et les nouveaux modes d’expression par les outils numériques. Le débat a atteint ses objectifs: mobiliser une diversité d’approches, d’expertises et de sensibilité pour mieux éclairer la décision publique.

La commission du débat

Pour garantir l’impartialité et la pluralité des expressions, une commission indépendante était chargée de piloter le débat pendant huit mois. Composée de trois élus et cinq citoyens de l’agglomération, ils ont accepté de s’impliquer dans la commission du débat. Tous étaient bénévoles. La commission du débat a été installée le 19 septembre 2014 par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole. Elle était la garante des principes et valeurs démocratiques souhaités pour ce grand débat. À l’issue du débat et après le traitement de l’ensemble des productions, elle a rédigé un rapport final soulignant tant les convergences sur les quatre thématiques que les points de divergence. Ce rapport a été remis à Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et aux 24 maires, le 11septembre 2015, avec 25 préconisations.

Commenter