11/02/2020

Place à la nouvelle ligne de Navibus !

Très attendue, cette seconde ligne dessert le Bas Chantenay et le Hangar à Bananes. Cette nouvelle navette fluviale est directement issue de notre engagement 24 pour une Loire plus franchissable. Après un an et demi d’études, les travaux ont débuté mi-décembre 2019 pour une mise en service officielle le 11 février 2020.

Le point sur les travaux

Après plus d’une année de travail avec un bureau d’études, les deux sites pouvant accueillir les pontons ont été identifiés. Car ces sites devaient à la fois être placés en cohérence avec le réseau de transport en commun actuel pour faciliter les déplacements de voyageurs, offrir des conditions de navigation acceptables pour les conducteurs comme pour les passagers, et respecter les espèces protégées — notamment l’angélique des estuaires.

Mi-décembre, six pieux (à raison de trois par site) ont été battus — c’est-à-dire enfoncés dans la vase au moyen d’un treuil, sur une barge. Ces pieux servent à maintenir les pontons, puis les passerelles (deux par site, une mobile et une fixe). Du fait de leur gabarit, ces équipements d’une trentaine de mètres de long chacun ont été acheminés par voie fluviale.

Pour ces travaux, des entreprises locales ont été sélectionnées sur appel d’offres par NGE : ETPO à Orvault pour le battage des pieux, Mécasoud à Saint-Nazaire pour les pontons, et Atlantic Marine à Paimboeuf pour les passerelles.

Une Loire (encore) plus franchissable

Cette ligne est un nouveau trait d’union entre l’île de Nantes et le Bas Chantenay, à proximité de deux des grues les plus emblématiques de la ville — la grue grise et la grue noire. Elle relie aussi deux sites urbains en plein mouvement, et donne à voir les transformations urbaines en cours et à venir. 

Côté pratico-pratique, cette navette est connectée au réseau de transports en commun existant, comme nous l’avions retenu dans le cadre des 30 engagements pour la Loire. Plus précisément aux lignes C1, 81 et 10 sur le Bas Chantenay, et la ligne B5 (l’ancienne ligne C5 devenue Busway en janvier dernier) sur l’île de Nantes. Les horaires de la navette Navibus Loire N2 sont les mêmes que ceux de la navette N1, entre Trentemoult Roquios et la gare maritime. Enfin, chaque bateau peut transporter une centaine de passagers et une dizaine de vélos.

Le potentiel de départ ? 1 000 voyages par jour pour atteindre, nous l’espérons, les 600 000 voyages par an comptabilisés sur la première ligne Navibus. Et ce n’est pas fini : trois lignes supplémentaires seront ouvertes d’ici 2023.

Merci à Olivier Bourdon, Directeur des Ports de Plaisance de Nantes Métropole chez NGE, et à Thomas Parthenay, Chef de projets au sein du Service Stationnement et Ports fluviaux de Nantes Métropole, qui ont contribué à cet article.

Commenter